Ce site utilise des cookies techniques ou assimilés et des cookies de profil de tierces parties sous forme agrégée pour rendre plus simple la navigation et assurer l'utilisation des services. Pour en savoir plus ou bloquer tous les cookies ou certains, consultez ici; En fermant ce bandeau, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer

Contre la Traite d’Êtres Humains

LETTRE DE MISSION DE L’AMBASSADEUR DE L’ORDRE SOUVERAIN DE MALTE POUR LA SURVEILLANCE ET LA LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES

Rome, le 20 juillet 2017

La double nature de l’Ordre Souverain de Malte en tant qu’ordre religieux laïque et sujet souverain de droit international est à la base de son activité diplomatique, axée sur la promotion des valeurs éthiques et spirituelles et des œuvres de bienfaisance dans les domaines médical, sanitaire et humanitaire et les situations d’urgence.
La reconnaissance de son statut de sujet de droit international par plus de 100 États lui permet de poursuivre sa mission dans des conditions favorables, tant dans le cadre de ses relations bilatérales que vis-à-vis des institutions internationales.
En près de mille ans de services dévoués en faveur de tous ceux qui sont dans le besoin, indépendamment de leur race ou de leur religion, l’Ordre de Malte a gagné un respect et une estime exceptionnels au niveau international. Actuellement, il opère à travers 11 Prieurés, 48 Associations nationales, 133 missions diplomatiques, 1 agence de secours mondiale ( » Malteser International « ) et 33 corps de secours nationaux, ainsi que de nombreux hôpitaux, centres médicaux et fondations spécialisées dans environ 120 pays.
L’Ordre continue à promouvoir la dignité humaine et à utiliser son statut international et son réseau diplomatique pour apporter un soutien dans la mise en œuvre de l’aide humanitaire et pour promouvoir le sens de la solidarité entre les nations, le dialogue et la compréhension mutuelle entre les parties, et donc un monde de paix.

 

Rôle et responsabilités

La nomination en tant qu’ambassadeur de l’Ordre Souverain de Malte pour surveiller et combattre la traite des personnes représente un engagement important et stimulant et comporte les aspects suivants.

Les principales tâches sont les suivantes :

  • Soumettre des idées et des propositions afin de contribuer à la stratégie du Grand Magistère pour lutter contre la traite des personnes ;
  • Etablir et renforcer les contacts officiels et la coopération fructueuse avec les autorités et les experts des pays, les gouvernements, les autorités religieuses, les organisations internationales, les ONG, les institutions de recherche, universitaires et religieuses qui sont en charge et/ou ont une expérience et une expertise dans le domaine de la traite des personnes ;
  • De faire périodiquement rapport au Grand Magistère sur ces thèmes ;
  • De participer, au nom du Grand Magistère et en accord avec lui, aux réunions bilatérales et aux manifestations internationales sur ces thèmes.

DÉFINITION

« L’expression « traite des êtres humains » désigne le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation. L’exploitation comprend, au minimum, l’exploitation de la prostitution d’autrui ou d’autres formes d’exploitation sexuelle, le travail ou les services forcés, l’esclavage ou les pratiques analogues à l’esclavage, la servitude ou le prélèvement d’organes.

Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains (Art.4)

 

Pour l’accomplissement de son mandat, l’Ambassadeur établira une coopération amicale, fructueuse et synergique avec les Missions diplomatiques de l’Ordre ainsi qu’avec les autres Ambassadeurs de l’Ordre.

  • L’esclavage moderne est partout autour de nous, mais la plupart des gens ne s’en rendent même pas compte. Il y a plus de personnes réduites en esclavage aujourd’hui qu’à tout autre moment de l’histoire : plus de 40 millions d’enfants (selon les estimations, jusqu’à 100 millions), de femmes et d’hommes vivent dans l’esclavage moderne, soit trois personnes sur mille dans le monde. S’ils vivaient tous ensemble dans une seule ville, celle-ci serait l’une des plus grandes villes du monde.
  • La traite des êtres humains est le deuxième crime organisé au monde. – Département d’état américain
  • 2 à 4 millions de jeunes femmes et d’enfants seront vendus à des fins de prostitution au cours des 12 prochains mois. – Fondation Somaly Mam
  • Beaucoup de ces enfants sont vendus comme esclaves sexuels pour seulement 10 dollars et certains n’ont que 5 ans. – Anderson Cooper 360

Ambassadeur de l’Ordre souverain de Malte pour le contrôle et la lutte contre la traite des personnes

1212 Grand Lancy - Genève (Suisse)

- Email: